24.11.07

Promenade en cimetière

C’est beau les cimetières, calmes, bien tenus, enfin en général, et témoins de bien étranges rencontres qui engendrent aussi de bien étranges mots, comme ceux qui suivent par exemple…






Quand je ne serai que tombe
mélangé à la terre
et toi un rêve de pierre
gardienne des catacombes

Quand mon souvenir
s'effacera en douleur
mélangé à ton rire
en reste de douceur

Quand ma terrestre présence
s'exhalera en puanteur
et que d'un pas de danse
tu effaceras les heures

Du promeneur solitaire
au regard bien songeur
toi encore de cette terre
tu feras battre le cœur

Claude


4 commentaires:

Zoridae a dit…

Magnifique poème et très belles photos !

claude a dit…

j'ai trouvé cette tombe extraordinaire, les mots qu'elle m'a inspiré, j'en laisse l'appréciation aux quelques lecteurs qui veulent bien passer quelques secondes à les lire ;-))
Mais le mot magnifique me touche beaucoup...

Claude

ambre a dit…

Ton examen, ça va? Donne de tes nouvelles aux dames (enfin, presque ouai...en n'y regardant pas de trop près)en soucis pour toi ;-)

Des bises
Ambre

claude a dit…

"so far, so good" comme on dit dans la langue de jexpire et je rassure les nombreuses, fidèles et bien sûr belles dames qui me font l'honneur de me lire...
Ce n'était qu'un examen après tout mais nettement trop intrusif à mon gout et assurément un mauvais moment à passer.
Mais quand c'est passé justement, on se sent vraiment mieux...

Des bisous, Ambre