3.11.08

Loup y'es tu?




Ça me rappelle les almanachs de mon enfance cette illustration jointe aujourd'hui, l'almanach Vermot par exemple.

Je ne sais pas si ça existe encore ce truc. On y trouvait des vannes bien vaseuses qu'il fallait lire au je ne sais combien de degré pour en découvrir le sens caché si toutefois il y en avait un...

Et puis on y trouvait des dessins comme ça: Le loup vous guette dans le bois, saurez vous le trouver ou bien la belle princesse vous attend, saurez vous la découvrir et il fallait alors cligner les yeux, tourner la page dans tous les sens et soudain une forme, un visage apparaissait et on était récompensé des efforts fournis en ayant été plus malin que le dessinateur et en ayant percé le mystère proposé

Et vous, aujourd'hui, vous le trouverez ce personnage qui se dissimule dans les branches de l'arbre enchanté?

La Femme avec un grand F, celle que l'on cherche parmi toutes les autres femmes et qui sera la seule et l'unique...Beau conte de fée non?

Tiens, au fait, avez vous remarqué que lorsque on dit la Femme avec un F majuscule, c'est pour la placer sur un piédestal alors que lorsque on dit les femmes avec un petit f et qu'on emploie le pluriel, c'est généralement pour en dire pis que pendre.

Etrange, non?

Claude

3 commentaires:

euqinorev a dit…

Les majuscules ont toujours fait toute la différence ;-)

Ah les loups, somptueux animaux autant dans le corps que dans l'âme, dont j'ai prévu de faire un billet un jour.

Bisousss !

claude a dit…

Tu l'as vu quelquefois le loup, non?

Big bizzous

Claude

Lou a dit…

on m'appelle ? :)
bisous
Lou