20.5.08

Demain... peut être





Il me regarde de son œil torve et froid et en retour je le toise aussi

Même pas peur !!

Demain, j’écrirai ou peut être après demain ou alors plus tard quand je ne ressentirai pas cette fatigue qui me paralyse la main et cette peur, oui, oui, j’ai bien dit peur devant la page blanche qu’il me présente et qui doucement scintille comme une bonne vieille pute qui te ferai des avances comme ces monuments historiques que je croise rue St Denis quand mes pas me portent vers là-bas…

Rien à foutre et envie de rien… Ah, si! Fermer les yeux et attendre que la nuit arrive avec le silence qui l’accompagne et me recroqueviller dans l’attente du sommeil qui finira peut-être par venir et m’entrainer avec lui, loin, si loin, du moins je l’espère

J’écrirai demain ou peut être un peu plus tard, comme avant quand j’aimais bien ça, quand j'aimais bien faire tomber la poussière des souvenirs qui persistent à encombrer bien inutilement ma mémoire pour les repeindre aux douces couleurs d’un présent recomposé

Claude

3 commentaires:

Anonyme a dit…

:(
lou

Tippie a dit…

Bises.

claude a dit…

Ben, Lou, c'est quoi cette moue désabusée? De grosses bises

Tippie, je te fais aussi de grosses bises...